"Le courage n'est pas l'absence de peurs, mais la capacité de les vaincre"

"Le courage n'est pas l'absence de peurs, mais la capacité de les vaincre"

La timeline de Georges V. Balthazar

42 Años - 2 Meses

  • 5 ans / 5 anni / 5 years-old


  • My first "serious" bike :)


  • My first moped


  • Premier accident de la route...


  • First pictures of my first real motorbike


  • My first real bike...first photographical report


  • Primo servizio fotografico 125 cc


  • L'AF1 a casa


  • Foto ricordo nel "solito" posto - 600 CBR


  • Photo souvenir à l'endroit "habituel" - 600 CBR


  • Porcaro 1999 - Bénédiction à moto


  • First "big" motorbike


  • First time riding a bike on a track


  • Incidente in moto e trasformazione in RSV-R


  • Second accident de la route et transformation en RSV-R


  • Prima uscita con la RST Futura


  • Jerez & Valencia Circuits - Road trip in Spain


  • MotoGP Misano


  • Assise à moto


  • Presentazione Moto 2 team FORWARD Racing


  • 10/07/18 - 41 ans / 41 anni / 41 years-old


  • Essai guidon haut sur la RSV / Prova manubrio su RSV


  • RST Futura 20° anniversario


  • Aprilia All Stars 2019


  • Aprilia's familiy


Hoy

27 Junio

Aprilia's familiy

While taking a few picture of my AF1 Futura to get it registered as an historic bike, I decided to take a few pics of the RST, the AF1 and the RSV together...without the AF1 I wouldn't have the RSV nor the RST in my garage... I falled in love with Aprilia thanks to the Af1 Futura...and discovering the RSV and the RST was really a pleasure then... Forza Aprilia!!! 😉

Mentre scattavo qualche foto alla mia AF1 Futura per farla registrare come moto storica, ho deciso di scattare alcune foto della RST, dell'AF1 e della RSV insieme ... senza l'AF1 non avrei né la RSV né la RST nel mio garage ... Mi sono innamorato di Aprilia grazie all'Af1 Futura ... e scoprire l'RSV e l'RST è stato davvero un piacere... Forza Aprilia !!! 😉

Alors que je prenais quelques photos de mon AF1 Futura pour l'enregistrer comme moto historique, j'ai décidé de prendre quelques photos de la RST, de l'AF1 et de la RSV... sans l'AF1, je n'aurais ni la RSV ni la RST dans mon garage ... Je suis tombé amoureux d'Aprilia grâce à l'Af1 Futura ... et découvrir ensuite la RSV et la RST fut un réel plaisir... Forza Aprilia !!! 😉
#moto

23 Marzo

Georges V. BalthazarTodos

Circuit Mugello, Località Senni, Scarperia, Florence, Italie

Aprilia All Stars 2019

Quelle aventure pour me rendre au premier évènement Aprilia de ce genre : je devais y aller en RSV par la route, puis en fourgon avec la RSV chargée derrière, mais au final, la moto qui était chez le mécano depuis quelques jours (Changement puce + Co) n'était pas prête à temps et il restait un souci avec la fourche. Résultat : le fourgon ne m'a pas attendu et faire plusieurs centaines de kms aller-retour avec une fourche qui fuit (freinage quasi inexistant) en particulier sur les routes italiennes où ça freine régulièrement sans motif même sur autoroute 😀 😀, disons que ça me semblait une mission kamikaze... Résultat : après avoir trouvé le moyen d'y aller avec une autre moto (toujours Aprilia 😉), me voilà en selle à la RST Futura. Impeccable pour faire autant de route en si peu de temps, mais dommage de ne pas pouvoir poser les roues de la RSV sur le circuit du Mugello à cette occasion lors de la parade finale prévue en fin de journée. 😉
La RST a sauvé ma journée : je suis arrivé un peu tard en matinée (10h30 environ), les premières heures de route étaient bien froides mais dès que le Soleil est arrivé la température était bien plus agréable. Une fois au Mugello, sur le parking Aprilia je n'ai aperçu aucune autre RST Futura à ma surprise. Ce n'est que plus tard en journée que j'ai découvert une seule autre Futura venue à ce rassemblement. Le gars du parking a même du lire les stickers Aprilia pour comprendre que c'était une Aprilia avant de me laisser passer 😀 C'est une bécane vraiment rare et ça c'est assez plaisant (de ne pas la croiser à chaque virage 😉) . Quelques motards durant la journée m'ont confié que c'est la première fois qu'ils croisaient une Futura et quand j'y pense, moi-même je n'ai vu que deux autres Futura sur les routes en tout et pour tout et l'une d'elles est celle qui est venue au Mugello. 😃

La journée s'est bien déroulée, malgré la trop longue file pour les essais routiers de la Dorsoduro que je n'ai du coup pas essayé : j'ai préféré profiter du reste du spectacle offert sur le circuit par la présence des pilotes de la marque notamment et admiré la RS 660 Concept, la moto que je désirais à 20 ans. 😀
Il manquait quelques indications pour bien comprendre où aller et à quelle heure (j'ai loupé un des meilleurs moments : la pit lane avec les motos de course historiques parce que je faisais la queue au point info, par exemple...ou quand j'ai vu Max Biaggi en selle à la 250 sur écran géant parce que j'ignorais qu'il devait faire un tour de piste en selle à cette fabuleuse moto et je venais de quitter la tribune...), l'attente pour la parade finale a été un peu trop longue, mais bon pour une première fois je suis content qu'Aprilia ait organisé un tel évènement avec quelques avantages pour les passionnés de la marque et possesseurs d'Aprilia 😉 Bonne ambiance générale, pas de cohue, il y a de la place pour tout le monde, beau temps et plein d'Aprilia sur le parking !!! 😀 La parade finale fut le clou de la journée et la petite balade sur le circuit avec toutes ces Aprilia fut amusante, dommage que les tribunes s'étaient vidées et que le soleil commençait à se coucher... ça aurait été plus sympa et une belle vitrine pour Aprilia que de faire défiler sur le circuit tous ces modèles devant les milliers de gens présents ce jour-là à mon avis (ça aurait généré encore plus de photos sur les réseaux sociaux et donc encore plus de visibilité pour la marque). Un autre évènement final aurait permis de faire rester les gens tout au long de la journée de toute façon.
Bref, au final, j'espère que Aprilia All Stars 2019 se renouvellera chaque année et deviendra LE rassemblement annuel pour les passionnés de la marque et pourquoi pas autour d'autres circuits (Misano ? 😃) . Je pourrai dire qu'au premier j'y étais et quels souvenirs ! 😉
Au retour, lorsque la nuit est tombée, le froid a repris le dessus, ça faisait longtemps que je n'avais plus conduit avec des températures aussi basses (la moto indiquait 07 degrés donc on était proche du zéro degré en ressentit avec la vitesse), les doigts étaient gelés dans mes gants d'été, mais j'ai essayé de faire un peu de gymnastique sur le guidon pour ne pas qu'ils s'engourdissent de trop. J'avoue que j'étais content de retrouver un lit bien chaud cette nuit-là ! La Futura a été fantastique et s'est très bien comporté durant toute la journée. Une #moto vraiment en avance sur son temps ! 😀 Bref, une Aprilia ! 😉

18 Febrero

Georges V. BalthazarTodos

Marche, Italia

RST Futura 20° anniversario

Grazie ai ragazzi di Aprilia Planet, il V60 non si scorda ed è sempre più apprezzato anche dalle nuove generazioni di motociclisti! 😎
Le prime grosse cilindrate dell'Aprilia sono nate dopo la comparsa della RSV nel 1998 ed erano tutti modelli avanguardista, come sempre con #Aprilia 😉
Un semplice adesivo, con un colore che si abbina benissimo all Ash Grey della Futura, e ci si sente ancora più parte di un "club" esclusivo: quello dei felici possessori di un'Aprilia con il famoso V60! 😎 😃
#moto

2019Inicio

Fin2018

31 Agosto

Essai guidon haut sur la RSV / Prova manubrio su RSV

Cela faisait quelques temps que je voulais essayer le guidon haut sur la RSV pour comparer le style de conduite sur route ouverte. Vu l'état des routes et l'inattention grandissante des autres conducteurs (smartphone en grande partie responsable), le guidon haut me semblait plus adapté pour éviter plus facilement tous ces pièges et continuer de profiter de ma RSV sur route.
Je continue de préférer les bracelets aussi bien esthétiquement que niveau conduite et position, mais j'avoue que le guidon haut rend la moto plus facile à conduire dans les conditions actuelles.
Je sais déjà que je remettrai la RSV en version originale un jour, mais pour les prochains km, je vais me laisser séduire par le guidon haut.
😉

Era un po' di tempo che volevo provare il manubrio sulla RSV per paragonare lo stile di guida su strada aperta. Visto come sono ridotte le strade e quanto la gente non è attenta (l'uso dello smartphone alla guida è una delle ragioni), il manubrio mi sembra più adatto per evitare queste trappole e continuare a godermi la mia RSV per strada. Continuo a preferire i semi-manubri esteticamente, per guidare e come posizione di guida, però ammetto che il manubrio rende la moto più facile da guidare nelle condizioni attuali. So già che ristrasformerò la mia motina in RSV orginale un giorno, però per adesso mi lascio sedurre dal manubrio. 😉
#moto

11 Julio

Georges V. BalthazarTodos

Marche, Italia

10/07/18 - 41 ans / 41 anni / 41 years-old

Une journée dédiée à construire de beaux souvenirs pour mes 41 ans : petite virée à moto en solitaire, déjeuner en bord de mer, apéro au Champagne et bon restau en soirée et en famille ! 😃
Una giornata dedicata a costuire bei ricordi per i miei 41 anni : giretto in moto in solitario, pranzo sul lungomare, aperitivo con lo Champagne e buon ristorante in famiglia! 😃
A day fully dedicated to build nice memories for my 41st birthday: a ride in solitary with the bike, lunch close to the sea, "apéritif" with real Champagne and a good restaurant in the evening...with the family! 😃
#birthday #moto

2018Inicio

Fin2017

8 Febrero

Georges V. BalthazarTodos

Milano, Italia

Presentazione Moto 2 team FORWARD Racing

Con la Moto2 della stagione 2017 di Moto 2 del team Forward Racing. Bella serata di presentazione delle moto e Piloti (Lorenzo Baldassarri, Luca Marini e Federico Fuligni) ed un fantastico ricordo per un appassionato di moto come me.
#moto

2017Inicio

Fin2016

16 Agosto

Georges V. BalthazarTodos

Assisi, Pérouse, Italie

Assise à moto

Un des premiers longs trajets avec Sara au guidon de sa propre #moto.
Un petit bourg assailli de touristes en ce mois d'août et, même à moto, trouver un endroit où se garer ne fut pas facile... La basilique de Saint-François d'Assise est un beau spectacle pour les yeux, surtout avec le beau temps qui nous a accompagné ce jour-là. Nous ne sommes pas allés à l'intérieur de la basilique, mais plusieurs personnes nous ont ensuite confirmé que c'est à faire. On reprogrammera une sortie à moto du coup ! 😉 De cette journée, nous sommes rentrés fatigués, mais avec le sourire sur le visage. Une manoeuvre à l'arrêt peu avant de trouver un parking a coûté un sélecteur tordu à la Raptor, mais rien de bien méchant : la moto n'était pas encore rabaissée et la route en pente.
Le retour fut plus ennuyeux puisque nous voulions prendre une route départementale montagneuse, plus plaisante à moto, mais il nous fut impossible d'en trouver l'entrée... suivre les panneaux nous a amené directement sur une 4 voies et des tunnels... dommage. La prochaine fois on étudiera mieux le parcours à l'avance ! 😀 Un beau souvenir estival d'une journée à flâner à la découverte d'une belle ville... une des richesses de l'Italie.

2016Inicio

Fin2014

14 Septiembre

Georges V. BalthazarTodos

Misano World Circuit Marco Simoncelli, Via Daijiro Kato, Misano Adriatico, RN, Italia

MotoGP Misano

Prima volta per Sara Valeri a vedere una gara di MotoGP dal vivo...con la vittoria di Valentino Rossi, non poteva essere una giornata più bella: un'atmosfera bella tra il pubblico, un delirio ogni volta che Vale passava davanti a noi, una marea gialla che esulta durante il giro d'onore ed una bella immagine del campione in piedi sulla sua M1!!! #moto

25 Agosto

Georges V. BalthazarTodos

Circuit permanent de Jerez, Jerez de la Frontera, España & Ricardo Tormo Circuit, Cheste, Province de Valence, España

Jerez & Valencia Circuits - Road trip in Spain

One of my best holidays with the bike: I bought the RST Futura to do trips like that one which was the first one with this fantastic bike and Sara Valeri
We travelled for about 12 days in South of Spain and we made a stop on two tracks which were on our road (except Montmelò which I already knew was not accessible and Barcelona was just a stay for one night before going to South): Valencia on the 21st and Jerez on the 25th; in Valencia we managed to enter and see the track from the tribune for a few minutes thanks to a very comprensive staff and bike lovers whereas in Jerez Aprilia and Kawasaki Offical SBK teams were there for some tests. 😉
We were exhausted but we created fantastic memories...thinking about this trip a few months later, we do not think anymore about the tiredness but only about nice moments on the bike and in fantastic sunny places! 😃 Sea, Sun & Motorbike! 😀 #moto #holidays #roadtrip #RST

2014Inicio

Fin2013

23 Septiembre

Georges V. BalthazarTodos

Lago di Fiastra, Fiastra, MC, Italia

Prima uscita con la RST Futura

Sognavo di affiancare questa moto alla RSV da qualche tempo e quando si è presentata l'occasione di comprarne una a meno di 30 km da casa, del colore che volevo e con pochi chilometri (9000 km) all'attivo, non ci ho pensato due volte: il prezzo era corretto e la moto tenuta benissimo dall'unico precedente proprietario (il mio meccanico per la macchina) che l'aveva comprata nuova nel 2006 (la moto è del 2002) ed aveva realizzato tutti gli aggiornamenti necessari (connettore marrone tolto per ottimizzare la ricarica della batteria + connettore della benzina sostituito dal modello in metallo + specchietti della RSV new). Finalmente potevo pianificare dei bei viaggi in due con una moto fantastica che definirei una RSV da viaggio! Come per la RSV, mi piaceva l'idea di avere una moto che non incontro spesso per strada e che possiede un bel carattere motore ed una linea intemporale. Giudicata anche da me come "bruttina" alla sua uscita (andavano le linee più morbide e tondeggianti), era in realtà avanguardista ed ho cominciato ad apprezzarla con gli anni che passavano, fino a trovarla proprio bella, come quasi tutte le Aprilia. Qualche giorno dopo questa prima uscita al lago di Fiastra, un ragazzo mi ha addirittura chiesto se si trattava della nuova Aprilia...più di 10 anni dopo la sua uscita sul mercato! 😀 Moto sconosciuta per molti, guidarla è sempre un piacere. L'unico timore mio era quello di non trovare pezzi di ricambio in caso di problema, ma alla fine o si trovano dei pezzi da adattare o si prendono dei pezzi in comune con le altre Aprilia...A differenza della RSV che ho migliorato dopo l'incidente del 2010, la voglio mantenere il più originale possibile perché con gli anni che passano mi rendo conto che le moto originali sono sempre quelle che mi piacciono di più, esattamente come "mamma Aprilia" le ha fatte, correggendone solo i pochi e piccoli difetti di nascita. Per il primo viaggio in due con questa moto siamo andati a scoprire tutto il sud della Spagna...ma questo è un altro ricordo! 😉
Ho scattato queste foto nello stesso posto dove ho scattato quelle della RSV qualche settimana dopo averla acquistata...come facevo all'epoca in Francia in uno posto vicino al mare. 😉 #moto

2013Inicio

Fin2010

23 Mayo

Georges V. BalthazarTodos

Marche, Italie

Second accident de la route et transformation en RSV-R

Cela faisait 18 ans que je ne reprenais plus un deux-roues le WE de la Pentecôte depuis mon accident de la route avec ma mob, en 1992. Ce jour de mai 2010 je ne me rappelais plus qu'il s'agissait du WE de la Pentecôte (en Italie la Pentecôte est un WE ordinaire), j'ai pris la moto pour faire une course en centre ville, environ 30 minutes plus tard je devais rentrer et trois jours plus tard je devais aller pour la première fois sur circuit avec la RSV (journée Aprilia réservée aux propriétaires suite à l'essai de la RSV4)...sauf que sur mon chemin j'ai trouvé une voiture qui n'a pas respecté la priorité sur un rond-point et m'a heurté de plein fouet...bilan : 8 heures à l'hôpital, 18 points de suture sur la cuisse gauche (la même jambe touchée lors de mon accident de mob en 1992), quelques égratignures, 3 mois et demis avec des béquilles, 2 fois par semaine à l'hôpital pour les soins (j'avais un trou dans la cuisse et la chair devait se reformer) et la RSV bien amochée...une demi-seconde plus tôt et c'était ma jambe qui finissait broyée entre la moto et la voiture, comme le pot d'échappement sur ces photos, une demi-seconde plus tard et j'en étais quitte pour une simple frayeur...mais à part la grossse cicatrice sur la jambe, je me suis remis à 100% et j'ai repris la moto.
Ce fut l'occasion pour transformer la RSV en RSV-R (voir autre souvenir présentant la moto et son nouvel habillage).

Le conducteur de la voiture a affirmé ne pas m'avoir vu (phrase "classique" pour les accident impliquant un deux-roues) : j'étais au centre du rond-point et on ne peut pas dire que la RSV soit une moto "silencieuse", j'en arrive donc à la conclusion qu'effectivement, le gars ne m'a pas vu ou plutôt que son cerveau ne m'a pas vu parce que les automobilistes ne regardent que les autres voitures et camions, mais ne sont pas prêts/pas formés pour remarquer les deux-roues, du coup les yeux voient, mais le cerveau non...le permis de conduire auto est une simple autorisation à conduire, mais en aucun cas une vraie formation comme celle que les motards suivent habituellement en France.

Ce n'est pas un bon souvenir, mais ce jour-là fait partie de ma vie et de mon histoire de motard. Je portais le cuir, le casque, les gants et les bottines, comme à mon habitude, mais pas de pantalon spécial ou de protection sur les jambes, la seule partie du corps qui a été touché durant cet accident. J'ignore comment, mais en voyant la moto et en me rappelant des images de l'accident (je revois encore le macadam et la roue avant de la moto à quelques centimètres de mon visage durant la glissade qui a suivi), et sachant que j'ai heurté violemment la tête et l'épaule droite au sol et ai glissé dans cette position, les pieds accrochés à la moto (le cuir comme le casque ont bien fonctionné : cuir réutilisable, seulement quelques éraflures et casque bon à changer), je pense avoir été projeté en avant sur la moto, et avoir détruit la tête de fourche en passant au travers suite à l'impact. Le plexy ou le carénage ou encore un des leviers m'a certainement "découpé" le jean et la cuisse à ce moment-là...je me souviens encore de la sensation de fraicheur sur la jambe (le sang qui coulait) et de ne ressentir aucune douleur, mais énormément de colère et d'adrénaline, je pensais m'en être sorti "intact" après m'être relevé, mais les témoins (qui au final n'ont rien témoigné lorsque les forces de l'ordre ont fait appel à eux quelques minutes plus tard : un comportement que je juge honteux, décevant d'un point de vue humain et lâche...Heureusement que les FO ont bien fait leur boulot et l'automobiliste à eu 100% des torts. Merci à eux ainsi qu'au personnel hospitalier!) me demandaient avec insistance de m'assoir et leurs visages me faisait penser qu'il y avait un souci...effectivement, c'est en baissant les yeux, après m'être relevé et avoir donné un violent coup de pied à un poteau pour "décharger" la colère du moment que je vois du sang sur mon jean, je soulève alors les lambeaux de jean et je vois que ma cuisse est complètement ouverte...pas de muscle ou d'artère de touché par chance (sur le moment je n'en savais rien, mais on m'a parlé de seulement quelques millimètres de distance de l'artère par la suite) et le médecin qui m'a recousu a très bien fait son boulot. La blessure était impressionante puisque même dans l'ambulance et à l'hôpital, les infirmières et médecins avait eu une réaction peu rassurante en voyant ma blessure.
La conclusion est celle que m'a toujours répété mon père : "conduis comme si tu étais invisible". C'est le meilleur conseil que je puisse transmettre à mon tour 😉 #moto #RSV
Les deux dernières photos montrent la moto avant (lors de l'accident j'avais juste un autre silencieux de monté) et après 😉

23 Mayo

Georges V. BalthazarTodos

Macerata, Italie

Incidente in moto e trasformazione in RSV-R

Questo è il secondo incidente in moto (oltre quello successo nel 1992 con il motorino), sempre alla stessa data, durante il fine settimana della Pentecoste...
Sono stato centrato in pieno da una macchina mentre percorrevo una rotonda...la solita frase è venuta fuori: "non ti ho visto", penso che gli automobilisti non ci vedano davvero, cioè sono concentrati sui veicoli a 4 ruote ed il loro cervello cancella il resto...siamo invisibili per molte persone...
Risultato: la stessa gamba (la SX) di 18 anni fa è stato ferita, ma non rotta. Coscia aperta, più di 18 punti e 3 mesi e mezzo con le stampelle. Avevo un buco nella coscia e la carne doveva ricrescere. Andavo da 2 a 3 volte a settimana in ospedale per pulire la ferita. Non so con certezza come mi sono ferito (forse il plexy, la carena o una leva), ma sono stato sbalzato in avanti (è il mio corpo che ha distrutto il cupolino), ho urtato terra con la testa e la spalla DX, ma per fortuna vado sempre in giro con l'abbigliamento tecnico. Casco non più utilizzabile (ricordo le immagini dell'asfalto e della ruota anteriore della moto vicino alla mia testa mentre scivolavo) mentre il giubetto in pelle ha solo qualche leggera abbrasione ed ha fatto il suo lavoro proteggendomi. Invece portavo solo un paio di jeans ordinari e le uniche ferite grosse sono state proprio riportate sulle gambe (unico punto del corpo senza abbigliamento tecnico: andavo "solo" in città per ricaricare una tessera telefonica). Ho comprato il mio primo jeans "da moto" appena la moto fu sistemata (uso poco i pantaloni in pelle perché troppo poco comodi, ma oggi ne dovrei comprare un nuovo paio: sono più comodi dei pantaloni di qualche anno fa). Ricordo vedere la moto a terra con pezzi sparsi ovvunque per strada e la gente che si era fermata che mi diceva di sedermi (la mia gamba era insanguinata e io ero arrabbiato, non mi rendevo conto delle mie ferite, non avevo dolore, solo il freddo del sangue che gocciolava sulla gamba)...mi sono seduto solo dopo avere sollevato i pezzi di jeans che rimanevano sulla mia coscia ..ambulanza e carabinieri sono arrivati subito sul posto e sono stato trasportato all'ospedale. La ferita era impressionante anche per chi era in ambulanza ed al pronto soccorso. A vedere le loro reazioni ho temuto per un pò di eventuali conseguenze fisiche. Il medico che mi ha "ricucito" è stato bravo e professionale (dal pronto soccorso mi hanno portato in un reparto specializzato, non ricordo bene se era ortopedia o altro) e mi ha seguito durante le prime visite post incidente.
Ho saputo dopo che la ragazza della persona che mi aveva investito sorrideva o rideva una volta che l'ambulanza mi aveva portato via ed ha fatto di tutto per darmi la colpa/evitare a loro di essere ritenuti responsabili, ma fortunatamente le forze dell'ordine che sono intervenute sono stati brave e professionali a non crederla. Ancora oggi non capisco come una persona può comportarsi così dopo avere quasi rischiato di uccidermi o distruggermi la gamba (bastavano pochi centimetri per avere la gamba DX schiacciata tra moto e macchina: basta vedere com'è ridotta la marmitta per capire cosa ne sarebbe stato della mia gamba se mi avesse investito solo 1 secondo prima...ricordo anche una prima macchina che non ha dato la precedenza, ho rallentato e poi provato a schivare la seconda macchina che arrivava anche forte, ma la sua velocità era tale che non ha neanche avuto tempo di frenare...Altro fatto triste: diverse persone avevano assistito all'incidente ed erano attorno a me subito dopo, ma nessuno di loro ha accettato di testimoniare quando le forze dell'ordine chiedevano se c'erano dei testimoni...un attegiamento incomprensibile per me e soprattutto vergonoso! I genitori del ragazzo che guidava la macchina sono passati in ospedale ed abbiamo discusso, sono stati corretti ed ho apprezzato il loro atteggiamento, ma di lui non ho avuto nessuna notizia o scusa diretta, capisco che era scioccato sul momento, ma come i testimoni che si sono volatilizzati, lui pure non ha mai dato segni di vita in seguito...
Per fortuna tutto è andato bene in seguito: sono riuscito a sistemare la moto, migliorarla (trasformazione in versione R) e la mia gamba è guarita dopo diversi mesi; mi rimane solo una grossa cicatrice sulla coscia: un ricordo della nostra fragilità. 😉
Le foto del luogo dell'incidente mostrano un palo storto che avrei urtato mentre stavo ancora in sella alla moto, per fortuna sono scivolato poi sulla strada, senza trovare altri ostacoli...Un ricordo non proprio felice, ma che tuttora tengo in mente quando guido per strada. #moto
Almeno questa è stata l'occasione di ultimare la trasformazione della RSV in RSV-R 😉 come si vede nelle due ultime foto (prima e dopo)

20 Mayo

Georges V. BalthazarTodos

Umbria, Italia

First time riding a bike on a track

Magione, first time on track while trying the new #Aprilia RSV4. Nice day, nice experience and nice bike!!!
Have to go back on a track sometimes. 😉
#moto

2010Inicio

Fin2000

15 Agosto

Georges V. BalthazarTodos

Brittany, France

First "big" motorbike

A Honda 600 CBR (1992) bought a few days after having sold my 125 cc and after having worked enough in summer to buy this model.
Very good bike, but I did not feel something particular with it: when I sold it, I did not feel the same feeling of "sadness" I had when I sold the 125 cc... 😉
One of the rare pictures of myself on this bike, I did a lot of pics but usually I was taking the pictures! 😀
#moto

2000Inicio

Fin1999

15 Agosto

Georges V. BalthazarTodos

Porcaro Village des Motards, Porcaro, Bretagne, France

Porcaro 1999 - Bénédiction à moto

Mon premier vrai "rassemblement" à moto : une des rares manifestations de l'époque qui réunissait des milliers de motards en Bretagne, à Porcaro, à l'occasion du 15 août. Le prêtre qui bénissait alors les motos était lui-même motard. Dans le bourg, je me souviens d'une sorte de petite chapelle dans laquelle étaient affichées les photos en mémoire des motards qui nous ont quittés en selle à leurs bécanes, mais aussi des milliers de motos à perte de vue dans le champ qui accueillait la manifestation / la messe, avant d'allumer les moteurs, de passer en file indienne, à moto, devant les prêtres qui bénissaient les motos et les motards, avant de partir pour une balade tranquille de plusieurs kilomètres, dans la bonne humeur et avec des spectateurs le long de la route. J'ai le souvenir des enfants (et quelques adultes) fascinés par les motos qui tendaient leurs bras pour taper dans la main des motards du cortège (et d'un petit malin qui a serré mon gant et a failli faire perdre l'équilibre toutefois...mais sur toutes les "tapes" dans les mains, ce fut le seul ce jour-là, fort heureusement) : cette fois c'était moi qui pouvais leur offrir un instant de satisfaction ; on ralentissait en passant à leur hauteur, un petit coup de gaz juste après et leur sauts et cris de joie nous faisaient venir un grand sourire sous le casque ! Un petit geste qui reste certainement un beau souvenir pour ces (très probablement) futurs motards. 😃
Ce qui m'a le plus impressionné était la longeur du cortège : partis dans les 100/150 premières motos, nous avons eu le temps de nous arrêter quelques minutes dans un bar (photo 3 : on aperçoit le CBR sur la gauche, garé devant le bar), d'observer quelques motos passer avant de reprendre le cours de la balade, tout en restant à peu près au milieu du groupe ! Moi qui pensais que nous devrions les rattraper, j'ai été bien surpris ! 😀
Et un final très "motard" avec rupteurs lors de la fin de la balade et l'arrivée sur la place du centre, mais sans débordements, juste "un peu" de bruit (l'une des seules fois où j'ai maltraité mon moteur en rupteur à quelques reprises. 😀 Après tout, c'était l'occasion de l'entendre chanter...).
Une atmosphère bon enfant et un super souvenir, grâce à...ma première moto. Lorsque j'ai acheté ma 125, il y avait un autocollant de Porcaro sur son chassis et le propriétaire qui me la vendait m'a expliqué s'y rendre régulièrement et l'avoir fait bénir à cette occasion. Je n'ai pas eu moyen de m'y rendre avec la 125, mais dès que l'occasion s'est présentée, je ne pouvais pas la manquer ! Un WE sympa en compagnie de mon amie de l'université, Adèle, elle aussi bretonne et dont le beau-père est motard. C'est en compagnie de son beau-père et sa mère, d'un couple de leurs amis (une grosse BMW et une Yamaha de tourisme) et d'Adèle que je me suis rendu à ce rassemblement. Un excellent souvenir et une expérience que je n'ai pas pu reproduire depuis pour différentes raisons (soit je me trouvais à l'étranger, soit ma moto n'était pas dispo), mais que j'aimerais refaire un jour.
Les autres bénédictions auxquelles j'ai pu assister n'avaient pas la même ampleur, ni le même esprit (pas de balade de groupe officielle, chacun fait comme il veut après la bénédiction). 😉
#moto

1999Inicio

Fin1998

16 Agosto

Georges V. BalthazarTodos

Perros-Guirec, France

Photo souvenir à l'endroit "habituel" - 600 CBR

Même endroit que pour mon Aprilia AF1 pour les photos de ma 600 CBR que je venais d’acheter quelques jours auparavant (28/07/1998). Ma première "grosse" cylindrée. J'ai été impressionné par sa puissance la fois où je suis monté derrière un motard qui m'avait dépanné avec son CBR, la seule fois où l'AF1 m'a laissé à pied. C'était la première supersport complète des années 90, elle savait tout faire ... trop bien, au point d'offir moins de sensations, d'annuler la personnalité de la moto, à mon avis. J'ai réalisé mon premier long voyage (Bretagne - Toulouse) avec elle, mes premières sorties "sérieuses", mes trajets quotidiens, les courses etc... et elle a toujours très bien accompli son devoir, mais étrangement elle ne m'a pas laissé de vide une fois vendue, comme l’avait fait l’Aprilia AF1 quelques années auparavant. Excellente moto, mais trop linéaire et lisse à mon goût... #moto

16 Agosto

Georges V. BalthazarTodos

Perros-Guirec, France

Foto ricordo nel "solito" posto - 600 CBR

Stesso posto dell'Aprilia AF1 per le foto della mia CBR appena comprata qualche giorno prima (28/07/1998). La mia prima "grossa" cilindrata. Mi aveva impressionato la sua potenza la volta che ero salito dietro ad un motociclista che mi ha dato un passaggio con la sua CBR, l'unica volta che l'AF1 mi ha lasciato a piedi. Era la prima supersport completa degli anni 90, sapeva fare tutto...troppo bene, al punto di regalare meno sensazioni, di azzerare l'anima stessa della moto secondo me. Ho fatto il mio primo lungo viaggio (Bretagna - Tolosa), i primi giri più seri, i tragitti quotidiani, la spesa ecc... ed ha sempre fatto il suo dovere egregiamente, ma stranamente non mi ha lasciato un vuoto una volta venduta, come l'aveva fatto l'Aprilia AF1 qualche anno prima. Ottima moto, ma troppo lineare e liscia. 😉 #moto

1998Inicio

Fin1996

18 Agosto

Georges V. BalthazarTodos

Bretagna, France

L'AF1 a casa

Sin da piccolo si facevano le foto di me con le mie due ruote (bici, motorino e moto) nello stesso posto a casa dei miei genitori...questa risale al 1996, ultimo anno di liceo: casco SHOEI replica Scott Russell, guanti Furigan e..ehm...beh un bel grosso giubbotto da "aviatore" in pelle, poco aerodinamico 😀 , ma sempre meglio della sola giacca in jeans! Avevo comprato tutto con i miei risparmi (regali + lavori estivi), ma il giubbotto tecnico era troppo caro all'epoca purtroppo...non faccio commenti sulle Converse in termine di protezione invece...ma almeno mi piacevano molto prima che tornassero di moda e ne ho la prova con questa foto!!! 😀 Mentre la mia AF1 Futura è proprio stupenda e mi emoziona ogni volta che la rivedo (vedere altri ricordi): bei tempi di neo motociclista! 😉
#moto

15 Junio

Georges V. BalthazarTodos

Perros-Guirec, France

Primo servizio fotografico 125 cc

Avevo passato la mattinata a pulire la moto nei minimi dettagli per averla pronta per realizzare qualche foto ricordo...non esistevano smartphone e le foto erano in rullini di 12, 24 o 36...il risultato si scopriva solo una volta sviluppate e quel giorno lì, ho fatto le foto più belle della mia fantastica Aprilia 125 Af1 Futura! Ricordo abbastanza bene questa giornata grazie a questa decisione di fare qualche scatto...per dopo! Ed oggi, dopo più di 20 anni, quant'è bello rivedere queste immagini! Mi viene voglia di rifare un giro con la mia prima vera moto! #moto 😃

15 Junio

Georges V. BalthazarTodos

Brittany, France

My first real bike...first photographical report

It is not an ad for Aprilia even if I love their bikes, but this 125 cc 2 strokes taught me many things about riding a bike and brought me fantastic sensations and great memories!!! These pictures were taken after a deep cleaning of the bike (as a student I had a lot of free time to clean, check and repair it 😀 ) in order to have later good pictures to remember it (I knew I had to sell it later if I wanted to buy and ride a bigger motorbike then). I also did a ride on the Coast in Brittany to get some nice pictures on a few cool spots that same day. The precise day is not exact but it was for sure in Spring, just before summer. I used one of this picture later to sell the bike on a magazine (no Internet in France in the 90's, but we had the Minitel) and I immediately received a few calls. It was really hard to see it leaving home the day I sold it. I cannot remember how I knew this but many years later, I learnt that the young boy who bought it to me (it was his first motorbike also) was still owning it. I would be pleased to see it today 😉
#moto

15 Enero

Georges V. BalthazarTodos

Brittany, France

First pictures of my first real motorbike

I remember taking these pictures, I bought this Aprilia AF1 Futura 125 (second-hand) with the money I spared and it was at home the 14th of January, on Sunday. I came back at school in the morning of the day after and I finally told some friends I bought a bike (I kept it a secret as I did not want to seem arrogant telling weeks before that I was about to buy a 125 cc while still at school)...they did not believe me! 😀 Coming back home for lunch, I took quickly 3 pictures of the bike (the third one is not nice) to show to my friends after lunch.
Before #Wollol I already knew it was important to add immediately the date (and the hour!!!) on the pictures we took in the 90's 😉
Awful handwriting when I was younger... 😀 😀
#moto

1996Inicio

Fin1992

6 Junio

Georges V. BalthazarTodos

BretagneFrance

Premier accident de la route...

Ce n'est pas un des meilleurs souvenirs, mais c'est certainement un moment fort de ma vie qui a changé pas mal de choses et m'a permis d'apprendre rapidement qu'en deux-roues on est fragiles...

Un repas en famille un samedi soir chez ma tante se termine, je suis venu avec ma "mob", je la désirais tellement depuis plusieurs années : mon premier deux-roues à moteur, synonyme de liberté, de plus d'autonomie et de plaisir !

Il fait nuit et tout le monde me conseille de rentrer en voiture avec mes parents et de reprendre la mob demain, quand il fera jour...meuh non, je pensais que j'étais assez doué, mais je n'avais la mob que depuis quelques mois (début d'année) et c'était ma 1ère fois de nuit : super, belle occasion de tester la conduite de nuit et de voir si l'éclairage est suffisant, après tout, la nuit c'est plus facile, il y a moins de monde sur la route et je peux rouler doucement si la visibilité n'est pas bonne...et puis un peu plus de 8 km c'est faisable...je pars en premier et mes parents me suivent quelques minutes plus tard en voiture.

2 km plus loin, alors que la route est déserte, en ligne droite, j'accélère avant une côte pour prendre un peu de vitesse, je baisse la tête, je regarde mon compteur, puis dans mon rétro...et je relève la tête : à quelques mètres de moi se trouve une voiture garée sur le bord de la route...grisé par la nuit, la route déserte, la sensation de liberté et l'excitation d'arriver sous peu à la maison, j'ai viré trop à droite et je roule sur les places de parking vides le long de la route, la voiture devant moi est décidemment trop proche et c'est l'impact. Je ne sais pas si j'ai eu le temps de freiner ou essayer un évitemment, mais je ne crois pas, tout juste relacher les gaz...J'ai quelques "flashs" en tête et je me souviens voir tout un tas d'images et de pensées défiler dans ma tête juste avant l'impact...puis, plus rien...un grand bruit, un trou noir de quelques secondes/minutes et je me retrouve allongé au milieu de la route, à plusieurs mètres de ma mob adorée.

Mon premier réflexe n'est pas le bon : je me lève et pense immédiatement qu'il faut que j'aille sur le bord de la route pour éviter qu'une voiture ne m'heurte puisqu'il fait nuit...et là, première douleur qui m'empêche de marcher, mais je force un peu et fini par tomber...je me traîne sur le trottoir...une personne ouvre les fenêtres de sa maison et me demande si tout va bien ou si elle doit appeler les secours...j'ai un second mauvais réflexe en retirant mon casque pour mieux respirer...je lui dit que ça va et que mes parents arrivent sous peu, je pense qu'eux sauront quoi faire...les premiers automobilistes qui arrivent voient ma mob au milieu de la route à quelques mètres et moi sur le trottoir s'arrêtent, quelques voisins sortent...je me retrouve avec un petit attroupement autour de moi et mes parents qui n'arrivent pas...une personne me dit de ne pas bouger la jambe parce qu'elle pourrait être cassée...la douleur n'est pas encore vive, l'adrénaline m'aide, mais j'ai l'esprit un peu troublé et ne pense qu'à rassurer mes parents : je suis OK, juste blessé, mais j'ai réussi à me lever donc ce ne sera rien de grave à part quelques écorchures...la douleur augmente...j'ai enlevé mes gants et mon pouce droit est en sang...je découvrirais plus tard qu'un gros bout d'ongle et de peau sont restés dans le gant...mon ongle mettra plus de 6 mois à repousser.

Les pompiers sont à moins d'un kilomètre et arrivent rapidement...j'ai un excellent souvenir de leur intervention : pros et sympas, malgré mes nombreuses questions sur mon état. Ma jambe me fait extrêmement mal et me préoccupe : je n'avais jamais éprouvé une telle douleur physique. On me place sur une civière pour m'immobiliser au maximum et quelques minutes plus tard je me retrouve à l'hôpital. La douleur est vive et je me rappelle serrer très fort la main de ma mère en me plaignant de la douleur. Je me posais même des questions sur l'intégrité de ma jambe et si les conséquences seraient sérieuses ou non...Les sédatifs arrivent et la dernière image que j'ai en tête sont les néons et le plafond des couloirs de l'hôpital alors qu'on m'amène au bloc opératoire...

Je me réveille bien plus tard, un plâtre sur les trois quarts de la jambe, impossible de la plier donc...ma famille est autour de moi et je suis un peu étourdi après l'anesthésie...J'ai une fracture presque ouverte du tibia et une blessure qui saigne à l'endroit de l'impact sur l'os : il y a un relief sur le plâtre à cet endroit pour éviter de mettre le plâtre directement sur la blessure en salle d'opération. Je découvrirai plus tard que des bouchons de bouteille ont été utilisés pour créer ce relief et éviter tout contact entre plâtre et blessure. 😀 Les médecins ont du déboucher le Champagne dans la salle d'opération !!! 😀 😀 Aucune plaque ou vis, même si le type de fracture le nécessitait : j'ai 14 ans et je suis en pleine croissance.

J''ai passé quelques semaines après mon brevet des collèges, seul dans une salle, avec un aménagement spécial pour le temps des épreuves : mon pouce droit blessé, j'avais besoin de plus de temps pour écrire.
Je me souviens de mon ami Pierrick qui passait me voir à la maison pour me saluer et me mettre à jour sur les leçons que je perdais à l'école durant ma convalescence. Merci à lui !

J'ai récupéré à 100% et de cet accident, j'ai tiré plusieurs leçons : on est vraiment fragiles et l'équipement est extrêmement important à moto...même si ce n'ést qu'un 50cc.
C'était le WE de la Pentecôte et j'ai ensuite passé plus de 3 mois avec des béquilles : j'étais ensuite capable de courir et de dévaler les escaliers avec ! 😀

Une fois ma mob réparée, j'appréhendais d'avoir peur de la reprendre (j'avais peur d'avoir peur ! 😀 ), mais après être monté dessus avec le second plâtre (sous le genou), dans la cour de la maison, j'ai tout de suite eu envie de la mettre en marche ! 😃 Dès que j'ai pu je l'ai reprise et n'ai eu aucune peur particulière, juste un regard plus attentif aux risques sur la route et éviter de me laisser distraire ne serait-ce que quelques secondes.

Je n'ai plus jamais repris un deux-roues à moteur un week-end de Pentecôte...jusqu'au 23 mai 2010 (voir le souvenir), date à laquelle je me trouvais en Italie et sans penser qu'il s'agissait de la Pentecôte (en Italie, la Pentecôte n'est pas célébrée autant qu'en France et le long week-end de Pentecôte n'existe pas)...sur un rond point une voiture est venu ajouter une "blessure de guerre" à la même jambe!

Une autre leçon que mon père ne cessait de me répéter s'est avérée exacte pour la suite de mon histoire de motard : "conduis un deux-roues comme si tu es invisible !"...
#moto

1992Inicio

Fin1991

25 Diciembre

Georges V. BalthazarTodos

Brittany, France

My first moped

How much I desired this moped, a Peugeot 103 SPX (M.Y. 1992). My parents agreed to buy me even if they were worried for my safety. Thanks a lot to them: I spend wonderful moments on this moped ...and I also got my first ever accident on the road with it (!)...
Looking at this picture I can still feel the different smells, hear the sounds and I even remember the touch while I was riding it! Amazing how much sensations a simple picture can bring back in mind!!!
#moto

1991Inicio

Fin1983

15 Julio

Georges V. BalthazarTodos

Bretagne, France

My first "serious" bike :)

Non la prima in assoluto, ma sicuramente quella con la quale ho più ricordi...già la passione della moto mi stava dentro.... "BBBRrr, rroooar" erano i rumori che facevo per imitare il motore delle 500 GP e le gare immaginarie che correvo in giardino senza capire da dove mi veniva questo interesse per le moto 😀 #moto

1983Inicio

Fin1982

10 Julio

Georges V. BalthazarTodos

Bretagne, France

5 ans / 5 anni / 5 years-old

5 ans ! Je me rappelle juste du vélo, qui est le véritable premier vélo que j'ai utilisé sur deux roues #moto 😀 et des voitures sur la 3ème photo (2cv de ma mère, Versaille de mon grand-père et 204 de mes parents, seule la Versaille a en partie survécu à ce jour)
Je ne me souviens plus du gâteau, s'il était bon ou non 😀 😀 mais il a l'air appétissant...même 35 ans plus tard ! 😃
#birthday

1982Inicio

Envía tu opinión

Ayúdanos a mejorar el servicio

Envíanos un comentario o una sugerencia a la dirección email feedback@wollol.net

È necessario aggiornare il browser

Il tuo browser non è supportato, esegui l'aggiornamento.

Di seguito i link ai browser supportati

Se persistono delle difficoltà, contatta l'Amministratore di questo sito.

digital agency greenbubble